Candidat à l’élection présidentielle, Akéré Muna risque une peine de prison 

Selon le journal Repères à l’explicit de l’Audience du 11 septembre 2018, l’on apprend que le juge va se  prononcer sur cette affaire de succession familiale le 25  septembre de ce fait le brillant avocat risque une peine de prison. Sa sœur Ama Tutu Muna ancien ministre de la culture l’accuse de faux et usage de faux concernant leur affaire de succession familiale. « A l’ouverture de l’audience préalablement renvoyée pour continuation des débats, la partie civile constate que le prévenu a saisi le tribunal par voie administrative les 09 et 10 Septembre 2018 pour demander le renvoi, en violation de la règle de confraternité qui exige que notification d’une telle démarche soit faite aux avocats de la partie adverse. Les Avocats du Prévenu n’auraient pas daigné passer le moindre coup de fil à leurs confrères d’en face pour leur éviter un déplacement inutile ». Écrit le journal et c’est ce fait qui a irrité les avocats d’Ama Tutu Muna. Toutefois, certains observateurs de la chose politique analyse cette affaire comme une instrumentalisation judiciaire ,eu égard de la stature d’Akere Muna qui est présenté actuellement comme l’un des leaders de l’opposition camerounaise, candidat à l’élection présidentielle .

 

Categories
A la unePolitique
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...