Crise anglophone : l’ONG Human Rights Watch demande au Conseil de Sécurité des Nations Unies de sévir

Selon l’ONG spécialisée dans la défense des droits de l’homme , les civils des régions du Nord Ouest et du Sud Ouest sont pris dans l’étau des feux des militaires et des terroristes ambazoniens

L’ONG Human Rights Watch  pond une fois de plus un  rapport incendiaire sur l’armée camerounaise et sur les terroristes ambazoniens .Au regard de l’évolution de ce conflit , l’ONG constate que  plusieurs civils ont trouvé la mort, des maisons incendiées et des biens perdus   .«Les autorités camerounaises sont dans l’obligation d’apporter une réponse conforme au droit et de protéger les droits des populations pendant les périodes de violence», a déclaré, Lewis Mudge, directeur pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch.Elle renchérit «les membres du Conseil de sécurité de l’Onu devraient formellement ajouter la question du Cameroun à l’ordre du jour du Conseil, demander au Secrétaire général de l’Onu l’organisation d’une réunion d’information sur cette situation, et indiquer sans équivoque que les responsables d’atteintes graves aux droits humains risquent de faire l’objet de sanctions». Le rapport condamne par ailleurs les exactions, enlèvements avec demande de rançon des groupes séparatistes.

Par Yahaya Idrissou

Categories
A la unePolitique
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...