Tchad : les tchadiens sont privés des réseaux sociaux depuis un an

Selon RFI, depuis un an, les Tchadiens sont privés d’un accès normal à Facebook, Twitter mais aussi aux messageries WhatsApp et Viber. Dans un pays où l’internet est cher, lent et où seuls 7 % de la population y a accès, selon les chiffres même du régulateur des télécoms, l’addition est salée. « Cette censure est d’autant plus insupportable que les gens ne savent pourquoi ils n’ont plus la possibilité d’utiliser normalement les réseaux sociaux », indique Julie Owono, directrice exécutive d’Internet sans frontières, une ONG très impliquée dans ce dossier. Il aura déjà fallu aller devant la justice pour avoir la preuve que ces blocages sont le fruit d’une volonté gouvernementale. « On a introduit des actions au civil [contre les principaux opérateurs Airtel et Tigo, ndlr], poursuit Julie Owono, et au cours des débats, le représentant de l’Arcep, l’autorité de régulation des télécommunications, qui a été convoqué, est venu en apportant l’ordre qui avait été transmis par le ministère de l’Intérieur aux opérateurs téléphoniques. »

Par Yahaya Idrissou

Categories
EconomieInternational
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...