Garoua: 4 infirmières en prison pour homicide involontaire et trafic de médicaments

C’est le journal l’œil du Sahel parution de ce vendredi 24 mai qui met en exergue cette information, selon une décision du ministre de la santé , les mis en cause dans le cadre de la mort d’un bébé à Garoua ont été embastillés .

Le procureur de la République a ordonné leur mise en détention préventive après une enquête de la police judiciaire.
De manière fortuite , une infirmière a chargé sa collègue stagiaire d’injecter un bébé de 08 mois faisant de la diarrhée à l’hôpital Régional de Garoua. La jeune stagiaire va injecter malencontreusement de l’alcool au nourrisson qui va mourir . Depuis ces faits , l’hôpital en général et l’équipe des infirmières intervenues dans la prise en charge du bébé sont sur la sellette. La première audience dans cette affaire est prévue ce vendredi d’après nos confrères de « L’Oeil du Sahel » .Face à cet incident , le ministre de la santé publique a demandé aux infirmiers d’appliquer l’éthique et la déontologie qui sous -tendent leur profession .Et a annoncé la mise en place d’une commission chargée d’enquêter sur les décès dans les hôpitaux .

Categories
Faits diversNordSantéSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...