Lutte contre l’Extrémisme violent: Equal Access Cameroun promeut le dialogue intracommunautaire

Dans le cadre de son projet « Voix de Paix », l’ONG américaine mobilise les populations en vue d’améliorer la solidarité entre les Kanouris et les autres groupes ethniques des régions du Nord et de l’Extrême-Nord.

La lutte contre l’extrémisme violent est l’un des objectifs clés de l’organisation non gouvernementale Equal Access International. Et c’est à travers l’initiative de son projet « Voix De Paix » que l’ONG s’appuie pour apporter des changements de comportement positif au sein des communautés des régions du Nord et de l’Extrême-Nord. A ce titre, Voix De Paix (V2P) s’adresse aux groupes marginalisés et stigmatisés pour leur participation à une meilleure gouvernance afin de les prévenir de l’extrémisme. En effet, le principal groupe cible des séances de dialogue sont les Kanouris de la zone d’intervention du projet Voix de Paix. L’attention portée sur les Kanouris s’explique par le fait que les Kanouris sont le plus stigmatisés sous le nom de «Boko Haram». C’est que cette stigmatisation a des répercutions néfaste sur cette communauté.

Le 12 juin dernier, le projet « Voix De paix » a lancé les réunions de dialogue intracommunautaire dans les communes de Maroua 1, 2 et 3 regroupant plus 400 membres du groupe ethnique Kanouri. Elites, les élus, les leaders, les femmes, les jeunes, les membres des coalitions et déplacés internes Kanouris, autorités administratives locales, traditionnelles et religieuses ont participés au dialogue. Au cours de ces assises, l’occasion a été donnée aux Kanouris de discuter, d’échanger et de proposer des solutions à leurs problèmes internes liés à leur marginalisation et leur stigmatisation. Ce à travers des témoignages des victimes. « Il est important pour nous d’être conscient qu’il y’a eu des problèmes et que nous devons ensembles de manière interne et avec les autres communautés faire des plaidoyers, des discussions et aussi avec les autorités et il faut bien comprendre que ce n’est pas les Kanouri de manière exclusive, et même les Camerounais et vous aller vous rendre compte qu’il y’a même plus des autres tribus. La communauté a été quelque fois indexée et que le discours est en train de changer », confie le PCA à sa communauté. Pour sa part, Wise Nzikie Ngasa, directeur Pays du projet porté par Equal Access International au Cameroun, « Voix de Paix » indique qu’il s’agit de mobiliser les populations en vue d’améliorer la solidarité entre les Kanouri et les autres groupes ethniques des régions du Nord et de l’Extrême-Nord par la prévention de l’exclusion, les conflits inter ethniques et réduire la vulnérabilité à l’extrémisme violent. Il s’avère donc urgent de leur permettre de se faire connaitre et de se faire accepter par les autres groupes ethniques, aussi, de donner leurs avis dans les activités de développement de leurs localités. Lors de cette première réunion, une déclaration forte, un plaidoyer à l’endroit des décideurs pour la prise en compte de ces réalités afin règne la cohésion sociale, la sécurité et la paix. Des réunions de dialogue intracommunautaire Kanouri qui se poursuivent dans les autres communes des zones prioritaires du projet V2P et qui vont s’étendre à d’autres groupes ethniques cibles.

Par Ebah Essongue Shabbaa

Categories
NordRégionsSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...