Boklé : 80 femmes formées dans les domaines agricoles et piscicoles

Dans l’arrondissement de Garoua 3eme comme dans l’ensemble de la région du Nord, l’agriculture tout comme la pisciculture jouent un rôle essentiel dans la promotion sécurité alimentaire tout en contribuant à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté. Et on assiste de plus en plus à une féminisation de ses secteurs d’activité se traduisant par une accentuation de la présence des femmes dans la production alimentaire et le renforcement de leur rôle de pourvoyeuses de la famille. La promotion à grand échelle de ses activités auprès des femmes, la mise en œuvre des mesures d’accompagnements permettraient de susciter leur intérêt et de créer un environnement de production durable de poisson et des produits agricoles dans la commune d’arrondissement de Garoua 3eme. « Les femmes sont l’épine dorsale de l’économie rurale, surtout dans les pays en développement comme le notre. Elles représentent pratiquement la moitié des agriculteurs dans le monde et sont depuis quelques décennies de plus en plus impliquées dans l’agriculture et aussi la pisciculture. Elles constituent le chaînon humain entre le champ et l’assiette » , a indiqué Oumoul Koultchoumi Ahidjo, député Benoué Ouest.

C’est dans ce contexte qu’une séance de formation de 80 femmes membres des GICs et associations féminines de l’arrondissement de Garoua 3 sur les domaines agricoles et piscicoles a été organisée le jeudi 26 septembre 2019, la salle des actes de la commune de Garoua 3, à l’initiative de l’honorable Oumoul Koultchoumi Ahidjo, député Bénoué Ouest. La formation assurée par les experts du Minader et du Minepia était axée autour des thématiques telles que la pisciculture, l’utilisation rationnelle des intrants agricoles, l’itinéraire technique de production des cultures maraîchères. A côté de l’apprentissage théorique, les participantes ont également eu droit à une formation pratique sur le terrain sur la bonne l’utilisation des intrants agricoles.

Au-delà de l’encadrement de proximité de la population qui retient l’attention de cette dynamique parlementaire native de la Bénoué, cette formation avait surtout pour objectif de permettre aux GICs et associations féminines de maitriser les techniques piscicoles et expérimenter cet élevage, de s’approprier les techniques d’utilisation des intrants agricoles pour mieux préserver leur santé et l’environnement, d’optimiser le rendement dans le domaine de l’agriculture et de la pisciculture et de cerner les risques sanitaires de la mauvaise utilisation des intrants et celles liées à la consommation des produits agricoles traités encore sous rémanences des pesticides. « En bénéficiant d’un meilleur accès à l’information, à la formation et au matériel de travail, elles peuvent infléchir les modes de production et de consommation vivrières au service d’une gestion durable des terres et des ressources », estime l’honorable Oumoul Koultchoumi Ahidjo.

Au terme de la formation, les 80 participantes on reçues un don de matériels agricoles. Une véritable aubaine pour ses femmes issue de 10 GICs et associations féminines. Ce don à n’en point douter faciliteront les travaux des membres de ces associations et les femmes peuvent désormais entrevoir l’avenir sous des auspices plus rassurants. Il s’agit de brouettes, des machettes, des arrosoirs, des houes, des sacs d’engrais NPK, des pulvérisateurs, des boîtes de semences, des pèles bêches, des houes, des pioches et des houes. Des équipements qui vont favoriser l’autonomisation des bénéficiaires et d’améliorer leurs conditions de vie.

Par Ebah Essongue Shabba

Categories
NordRégionsSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...