Garoua : Un adolescent violé par un présumé homosexuel

Le présumé médite actuellement sur son sort à la prison principale de Garoua

Il s’agit du nommé Ibrahima Mohamadou Kaou alias Bayi, 32 ans, résidant au quartier Folbéré à Garoua. D’après le journal L’œil du Sahel qui rapporte l’information, l’individu a été placé sous mandat de dépôt ce 05 novembre 2019. Celui-ci est accusé d’avoir abusé de Zadack Zihad, un adolescent de 17 ans.

« Je passais mon chemin aux environs de 19 heures ce 31 octobre. Il était assis en bordure de route non loin de la maison du Rdpc. Je tenais un sachet d’eau «Sahel» en main. C’était un sachet quasiment vide car je l’avais bu tout le contenu. Je marchais pour me détendre car j’avais passé toute la journée à travailler. Et comme j’habite à l’intérieur du marché, je devais me détendre avant 20 heures car après cette heure, les veilleurs de nuit ferment les portes  d’accès au marché et personne n’entre et personne ne sort. Je portais une petite culotte. Il m’a interpellé et m’a soumis à un interrogatoire. Il m’a accusé d’aspirer de la dissolution. En m’accusant, il m’a amené à m’approcher de lui et il m’a soumis à une série d’interrogations. Je n’ai pas mis assez de temps à Garoua. Je sors fraichement du village, donc je ne connaissais rien des réalités de la ville. Comme il a su que j’étais naïf, il m’a demandé de l’accompagner dans sa chambre prendre quelques bâtons de cigarettes pour un gros homme qui était assis non loin de lui. Il m’a dit que sa maison n’était pas loin de là et que devais vite ressortir et repartir chez moi. Je suis allé donc avec lui. Une fois dans sa chambre, il a fermé la porte derrière nous. Il m’a remis six bâtons de cigarettes. J’ai voulu  aller les rapporter à l’homme qu’il m’a montré les cigarettes qu’il m’a remises. Quand j’ai voulu ouvrir la porte, il m’a retenu le haut du tricot que je porté et a exigé que je carasse son organe génital. Il a donc sorti son pénis et a attrapé ma main de force pour que je le caresse. Et comme j’avais peur de lui, je me suis mis à faire ce qu’il voulait. Au fur et à mesure que je le caressais, son pénis prenait du volume et c’est comme ça qu’il m’a renversé et a introduit sa verge dans mon cul », raconte Zadack Zihad.

Après ce viol, Zadack Zihad a eu de la peine a marché. Une fois de retour au domicile familial, le jeune homme va raconter sa mésaventure à ses frères. A la première heure le lendemain, ces dernier vont l’amené à l’hôpital où il fera des examens cliniques qui attesteront qu’il a été violé et que son anus a lésions. Un certificat médical a été établi puis il portera plainte contre son violeur Mohamadou Kaou qui sera interpeller le 31 octobre 2019 puis gardé à vue le 1er novembre 2019. Il a été auditionné puis transféré au commissariat central de Garoua le 05 du même mois. Le criminel a été transféré devant le procureur de république et placé sous mandat de dépôt ce même 05 novembre 2019.

Source : L’œil du sahel

 

Categories
Faits diversNordRégionsSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...