Cameroun : Les couteaux saisis au Lycée Leclerc (Yaoundé)

La vague de violence qui sévit actuellement dans les établissements scolaires pousse les proviseurs à prendre des mesures efficaces pour dissuader les actes barbares. Après un contrôle  au lycée Leclerc hier mardi 14 janvier des couteaux ont été saisis.

Après le drame survenu au lycée de Nkolbisson où un élève a eu à poignarder mortellement son enseignant, le proviseur du lycée Leclerc a ordonné une fouille au sein de son établissement, c’est ainsi que les armes blanches ont été saisies au sein de l’auguste institution scolaire. Au journal de 20h30 à la CRTV, le proviseur révèle qu’il a  constaté que les élèves sont devenus de plus en plus agressifs envers leurs enseignants.

Ce phénomène de violence au sein des établissements scolaires  est dû à plusieurs facteurs et acteurs qui dégradent les valeurs africaines. La consommation des stupéfiants fait en sorte que les élèves ne se contrôlent plus, des camarades qui utilisent la violence de manière disproportionnée envers leurs enseignants. L’éducation qui est un moyen par lequel, une société renouvelle perpétuellement les conditions de sa propre existence est mise au banc de touche, les parents irresponsables sacrifient l’éducation de leur progéniture. En outre, les médias diffusent des programmes immoraux qui déstabilisent les enfants, les politiques qui tiennent des propos haineux, tous ces éléments ne participent pas à une bonne éducation de l’enfant.

Pour juguler ce phénomène, le gouvernement doit mettre en jeu une batterie d’actions afin que ce qui s’est passé à Nkolbisson ne se reproduise plus.

Categories
CentreFaits diversSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...