Les enseignants prévoient une grève pour rendre hommage à Tchakounte Boris Kévin, enseignant assassiné par un élève au lycée de Nkolbisson

À travers un communiqué,  plusieurs syndicats d’enseignants prévoient une cessation de cours les jeudi 30 et vendredi 31 janvier afin de rendre hommage à leur collègue assassiné froidement par son élève au lycée de Nkolbisson.

A travers cette grève , les seigneurs de la craie entendent honorer la mémoire de leur collègue assassiné .Les obsèques de ce dernier se dérouleront du mercredi 29 janvier au samedi 1er février , il est demandé à ses collègues d’assister massivement aux différentes cérémonies liées à cet évènement pathétique et tragique .Le but est de vouloir défendre les droits des enseignants et l’école Camerounaise. De manière explicite , ces derniers veulent contraindre le gouvernement à améliorer leurs conditions de travail.

Autrefois, jardin fleuri où poussent les nectars de l’éducation, les salles de classe sont devenues des arènes de combat où les enseignants sont battus par les élèves et  les parents. À cette allure, il faut exorciser les forces ténébreuses qui broient et annihilent l’épanouissement des enseignants au sein de leur lieu de service.

Nonobstant les persécutions, les provocations et les  humiliations les médecins de l’âme veulent mener à bien leur combat .Car, ils sont incontournables pour le fonctionnement d’ une société car comme le dit si bien Victor Hugo «une école qu’on ouvre est une prison qu’on ferme .»

Categories
CentreFaits diversSociété
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...