La première édition de Yaoundé Film Lab se tiendra du 08 au 15 février

Initiée par Sylvie Nwet (Coordinatrice et présidente du festival YAHRA) et Dieudonné Alaka (Directeur artistique ; président de Tara Group ; producteur de cinéma et enseignant-chercheur), la première édition de Yaoundé Film Lab se tiendra du 08 au 15 février 2020. Ce projet a été mis sur pied dans l’optique de relancer la production et la coproduction dans la sous-région Afrique Centrale avec des projets de qualité. « Ce Lab a pour but de redynamiser la production au niveau de la sous-région Afrique Centrale. Nous faisons des films fragilisés qui se limitent à facebook. Je produis beaucoup de film au Mali, en France…. Je participe à pas mal de Lab ; j’ai fait malheureusement un constat : en Afrique Centrale, les choses ne bougent pas assez, nous accusons du retard par rapport à l’Afrique de l’Ouest. » Regrette Dieudonné Alaka.

Pour cette première édition le comité d’organisation a reçu 33 projets venant de six pays : 4 du Tchad, 3 du Gabon, 2 de la RDC, 01 du Congo, 4 de la République Centrafricaine et 19 du Cameroun. Un premier Jury a présélectionné 15 projets et un second jury en a sélectionné les 10 meilleurs projets, au moins un meilleur projet par pays a été selectionné. Pour le faire le jury s’est basé sur ces trois critères à savoir : L’Originalité, la Qualité artistique et la faisabilité du projet.

La Liste des 10 projets sélectionnés

1- Mi sueño (Mon rêve) de Mirabelle Bandzouzi, produit par Delphe Kifouani (Congo)

2- Amchilini (mariage collectif) de Allamine Kader, produit par Tidjani Ousman (Tchad)

3- REGAB de Pauline Mvele, produit par Samantha Biffot (Gabon)

FICTIONS LONGS METRAGES

4- Le purgatoire de Junior Assani, PRODUIT PAR Emmanuel Lupia (RDC)

5- Un soldat en ville de Christian Mbanga EPANDA, produit par Peh Epoh (Cameroun)

6- Eblouie de Matamba Kombila, produit par Jean Pierre Bekolo (Gabon)

7- Les Diamants du Président de Pauline Sylvaine Gboulou-Mbapondo et Prince Koyagbélé, produit par Longin Eloundou (RCA)

8- L’actrice de Steve Kouanang et Francoise Ellong, produit par Laurita Ngringeh (Cameroun)

9- Saboura de Aaron Padacke Zegoube, produit par Jean Roke Patoudem (Tchad)

10- Suspicion de Ethéline Fomat et Frank olivier Ndéma, produit par Nathalie Mbala M. (Cameroun)

« Au départ, Ce laboratoire de développement et de coproduction devait réunir les porteurs de projets originaires des pays d’Afrique Centrale à savoir : Le Gabon, Le Congo, La RDC, Le Tchad, République Centrafricaine, Guinée Equatoriale, Burundi, Sao Tome et Principe et Le Cameroun. Pour cette première édition, 10 projets venant de six pays ont été retenus. Depuis le 19 novembre 2019 jusqu’au 06 février 2020, les porteurs de projets travaillent à distance avec des encadreurs. Cette phase permet aux projets d’arriver au Lab avec un peu plus de maturité. Du 08 au 15 février, ils seront en résidence d’écriture et développement suivie d’un pitch face aux partenaires. Les formateurs (ils sont au nombre de huit) viennent du Cameroun, de la Belgique, d’Algérie, de la France et de l’Allemagne. » A expliqué Sylvie Nwet.

Les 10 projets retenus recevront les bourses des partenaires de Yaoundé Film Lab tels que : L’Institut Français, l’Africadoc, le DIFFA, le FIDADOC  et Tenk TV

 

Categories
Culture
No Comment

Laisser un commentaire



COMMENTAIRES FACEBOOK

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...